All Posts by osezleromantisme

Concours : Gagnez un dîner romantique pour deux personnes à Paris

Gagnez un dîner romantique pour deux dans un endroit secret du 7e arrondissement,  à la fois historique et hors du temps.

Dites-nous tout : pourquoi, pour qui surtout, vous souhaitez gagner ce dîner. Accessoirement, devenez fan de notre page Facebook (si ce n’est déjà fait), ça peut aider 😉

Le gagnant sera désigné parmi les plus beaux commentaires… (et devra nous donner ses impressions détaillées pour un futur article sur le blog !).

Lot : un dîner pour deux personnes, valable tous les jours jusqu’au 12 janvier 2013.

Le tirage au sort aura lieu jeudi 18 octobre.

Golden Blog Awards

Osez le romantisme ! participe aux Golden Blog Awards 2012 dans la catégorie Paris. Si vous aimez le Paris des romantiques, votez pour nous une fois par jour jusqu’au 22 octobre ! Et n’hésitez-pas à aller découvrir les autres catégories (ciné, gastronomie, voyages, BD, lifestyle, mode, etc), il y a plein de pépites !

Actualisation du 17/10 : nous sommes dans le top 20; grâce à vous, mais ça peut encore changer d’ici le 22 octobre alors… merci de voter encore !

Journées du patrimoine : notre sélection de visites en amoureux

Les 15 et 16 septembre 2012, les Journées européennes du patrimoine nous permettent, comme chaque année, de découvrir des endroits secrets… Parmi les centaines de lieux ouvrant leurs portes ce week-end, nous avons sélectionné 12 adresses à découvrir en amoureux (cliquer sur les liens pour les détails pratiques, lieux, horaires, etc) :

1. Promenades architecturales à travers la Cité internationale universitaire de Paris

Parce qu’on peut s’y croire en Angleterre, au Japon ou en Espagne, et que c’est un très bel « espace vert » pour se promener, pique-niquer…

2. L’Observatoire

Pour lui mettre des étoiles dans les yeux (pour la visite de la Coupole Arago, arriver tôt, risque d’affluence).

3. Hôtel d’Aumont – Tribunal administratif de Paris

Pour retrouver le faste du XVIIe siècle dans un très bel hôtel particulier du Marais.

4. Le Lido

Pour découvrir les coulisses du célèbre cabaret, les costumes, les décors, la machinerie, la régie… et une loge des célèbres Bluebell Girls reconstituée pour l’occasion.

5. Tours de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Pour le superbe panorama sur la flèche, les arcs boutants, la Cité et Paris (et pour Victor Hugo bien sûr !).

6. Maison du fontainier

Pour une visite insolite des sous-sols qui servaient autrefois à l’alimentation en eau de Paris, avec leurs voûtes et leurs bassins.

7. Maison dite de Marie Touchet

Pour remonter le temps dans cette maison de pierres et de briques de couleur, typique de l’architecture de la première Renaissance à Paris, visible seulement pendant les journées du patrimoine.

8. Hôtel de Marle – Institut Suédois

Pour le jardin de ce charmant hôtel particulier typique des XVIIe et XVIIIe siècles.

9. Château de la Reine-Blanche

Pour jouer à être son Prince dans ce Château du XVIe siècle avec ses deux tours poivrières et leurs escaliers à vis de chêne spiralée.

10. Hôtel de Massa – Société des Gens de Lettres

Pour trouver l’inspiration en découvrant le patrimoine caché des collections privées : bustes d’écrivains (XIXe et XXe siècle); lettres et manuscrits d’auteurs romantiques comme Balzac, Hugo, Dumas, Sand.

11. Oratoire du Louvre

Pour vous recueillir dans cette église royale du XVIIe siècle en écoutant un concert de musique baroque (Bach et Pachelbel), étape obligatoire avant le 12)

12. Joaillerie Mellerio Dits Meller

Pour la faire rêver… avant de lui passer la bague au doigt ?Et vous, quel lieu romantique allez-vous choisir de visiter cette année ? ou quel endroit secret avez-vous découvert les années précédentes ?

Inscrivez-vous pour recevoir par mail deux fois par mois des conseils, des idées ou de bonnes adresses romantiques (en exclusivité) !

Nos services

En panne d’idées romantiques ? pas de temps pour lui faire une surprise amoureuse ?

Notre équipe est à votre service pour vous donner des idées et des conseils sur-mesure. Elle est composée d’un garçon (Julien) et d’une fille (Anna) qui aiment beaucoup organiser des surprises romantiques, tester de nouveaux endroits (restaurants, hôtels, musées, etc) et voyager.

Après l’avoir fait pendant plusieurs années pour leur propre plaisir, ils ont eu l’idée de partager leurs expériences et d’aider ceux qui le souhaitent (les hommes, qui manquent souvent d’idées, mais aussi les femmes) à être romantiques.

Ils partent du principe que le romantisme n’est pas forcément quelque chose de ridicule, dépassé ou niais, mais au contraire qu’on peut s’amuser et avant tout se faire plaisir en se transformant, pour une soirée ou un week-end, en Prince charmant.

Voir notre Livre d’or

Week-end Romantique | Osez le romantisme

Un jour, un désir d’ailleurs vous saisit. Une envie de soleil, de ciel bleu et de capuccinos savourés en terrasse… Une envie de dolce vita, en somme. Vite, un billet pour l’Italie, vite, mettre le cap sur la riviera italienne, terre encore vierge pour nous, mais parée de mille charmes dans notre imagination !

Une nuit a suffi, un rêve (un peu agité toutefois, les wagons-lits n’étant pas aussi confortables qu’au temps de l’Orient Express…), et nous voilà à Milan, puis, après autre petit saut ferroviaire, à Santa Margherita di Lugure, « célèbre et élégante cité balnéaire ». C’est en effet toute une époque qu’on peut revivre ici, celle de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, des grands hôtels, des touristes encore peu nombreux et élégants…  Proust aurait pu y faire villégiature.

C’est la Côte d’Azur (palmiers, promenade) avec le côté dépaysant qui fait qu’on sent qu’on est bien dans la patrie de Dante : petits cafés, gelateria, nonchalance des gens à l’heure de la passeggiata…

Notre hôtel, l’hôtel Laurin nous a accueillis, affamés, dès l’heure du petit déjeuner et nous avons pu nous remettre de la fatigue du voyage dans son hammam coloré et sonorisé. Disposant d’une piscine en terrasse, ainsi que d’une belle vue sur le port, il était plutôt agréable mais manquait tout de même de classe : nous avons un peu regretté de ne pas avoir réservé au Miramar, magnifique (on y a jeté un œil).

Tout peut se faire à pied dans cette petite ville ! Nous sommes partis explorer les petites rues et sommes tombés sur une magnifique église baroque, la Basilica di Santa Margherita d’Antiochia, qui domine une volée de marches et jouxte un ensemble de villas délicieuses, dont la Villa Durazzo. Vrai coup de cœur pour celle-ci et son jardin, dans lequel les statues batifolent au milieu des fontaines. Un charmant café en terrasse permet de jouir de la beauté des lieux et de la vue sur la mer – on rêverait d’y rester des heures à lire des poèmes de Keats…

On ne peut pas faire plus romantique… Vous pouvez même y célébrer votre mariage ou, plus simplement, y assister à des concerts.

En quête de nourritures terrestres après ce petit apéritif culturel, nous avons pris place à la terrasse du bar Divino, bar à vin où les coupes de prosecco sont accompagnées d’antipasti délicieux, si bien qu’on renouvelle les unes pour avoir un nouvel assortiment des autres et réciproquement jusqu’à une heure avancée…

Lire la suite : Escapade à Portofino

« Nous traversons lentement le passage étroit qui relie à la grande mer ce ravissant port naturel, et nous pénétrons dans ce cirque de maisons couronné par un bois d’un vert puissant et frais, reflétés l’un et l’autre dans le miroir d’eau tranquille et rond où semblent dormir quelques barques de pêche.

Jamais, peut-être, je n’ai senti une impression de béatitude comparable à celle de l’entrée dans cette crique verte, et un sentiment de repos, d’apaisement, d’arrêt de l’agitation vaine où se débat la vie, plus fort et plus soulageant que celui qui m’a saisi quand le bruit de l’ancre tombant eut dit à tout mon être ravi que nous étions fixés là ».

Guy de Maupassant, La côte italienne

Arriver à Portofino (et il faut le faire comme Maupassant, en bateau, il y a des navettes toutes les demi-heures, mais de préférence tôt le matin), c’est entrer dans le rêve. Un décor de théâtre se découvre peu à peu, à mesure qu’on pénètre dans ce havre naturel, les maisons de toutes les couleurs, leurs façades peintes en trompe l’œil… On débarque chez Goldoni. Ensuite, il n’y a rien de mieux à faire que d’élire sa terrasse et de regarder passer les stars ou les puissants de ce monde. Oui, parce que Portofino, c’est un peu le St Tropez italien, et les boutiques de luxe jurent un peu avec l’ambiance « petit port de pêcheur » mais on se souvient aussi que c’était le rendez-vous favori des Rossellini, Ingrid Bergman, Clark Gable et Maria Callas… La plus belle, la grande Ava Gardner, y a résidé pendant le tournage du film La comtesse aux pieds nus de Mankiewicz.

Nous avons passé notre première nuit dans le bien nommé hôtel Eden, sorte de maison d’hôtes assez simple pourvue d’un mignon petit jardin au centre du village. Le patron est un peu bizarre et bourru, mais j’ai cru comprendre qu’en lui téléphonant (il n’a pas l’air de trop aimer Internet) on pouvait obtenir un prix (demander une chambre avec balcon, il parle français).

Le lendemain, après avoir fait un ravitaillement dans une épicerie à deux pas de l’hôtel (prosciutto, pane e fromaggio) nous nous sommes lancés dans une randonnée de trois heures jusqu’à  San Fruttuoso.

Le chemin serpente d’abord au milieu des citronniers et des rosiers et longe plusieurs villas magnifiques, puis devient plus sauvage et escarpé, avec des échappées vertigineuses sur la mer. L’arrivée à l’abbaye est superbe, et même si sa visite est un peu décevante (à moins d’être passionné d’archéologie), sa position enchâssée dans une crique vaut le détour. Au bord de la plage se nichent un bar et un restaurant, et l’on peut reprendre le bateau ici pour éviter de faire le chemin en sens inverse.

De retour à Portofino, nous avons dîné à la terrasse du Strainer, au ras de l’eau et avec une vue sur le port et le village, en nous laissant tenter par le plat du jour, des pâtes aux cèpes succulentes préparées devant nous dans une meule géante de parmesan (on en aurait recommandé une assiette par pure gourmandise s’il n’y avait pas eu le tiramisu). Un chanteur nous berçait de ses mélodies sirupeuses, mais après tout, il n’y avait qu’à se laisser aller…Lire la suite : Hôtel Splendido, il paradiso

Après une matinée consacrée à la « promenade au phare » (une balade d’une heure environ,  avec étape au bar gelateria avec vue panoramique), ainsi qu’à la visite du château Brown (encore une vue à couper le souffle !), au troisième jour nous étions fin prêts pour le point d’orgue du voyage, le séjour à l’hôtel Splendido.Cet hôtel mythique surplombant le village, avec ses jardins en terrasses ornées de roses et de jasmin et sa piscine qui se confond avec l’horizon, conjugue luxe et élégance.Dans notre suite, claire et de bon goût, chacune des larges fenêtres était un tableau dont nous ne pouvions détacher nos yeux… Mais nous avons également passé beaucoup de temps sur les transats savamment disposés autour de la piscine ou dans le jardin, à lire, à rêver ou à siroter des cocktails.

Le soir venu, robe de soirée et costume enfilés, nous avons dîné au restaurant gastronomique de l’hôtel en balcon sur le paysage – en regrettant seulement qu’une vitre nous en sépare, contrairement au restaurant de la piscine à l’étage en dessous, finalement plus romantique.

Ici, pas de chichis sans fin comme dans les restaurants gastronomiques français, un service discret mais attentionné qui laisse la place au plus important : les discussions sans fin les yeux dans les yeux…

Le retour sur terre s’est fait par paliers successifs pour éviter un choc trop brutal : retour au village de Portofino, déjeuner au restaurant Restaurant O Magazin (excellents spaghetti aux fruits de mer) sur le port puis trajet en bateau de nouveau jusqu’à Santa Margherita pour reprendre le train en soirée.Quatre jours, c’est peu pour un voyage, mais quand on est comblé de tant de beauté, on peut se dire : c’est assez.

Des idées pour la surprendre

Vous êtes décidés à passer à l’action et faire une surprise amoureuse à votre femme ou à votre petite amie. Mais à présent que faire ? Est-ce que ça va forcément être cher, ou compliqué ? Mais non ! et pour vous le prouver, voici une sélection de quelques idées de surprises romantiques à la portée de toutes les bourses, et pour tous les types d’hommes, des plus timides aux plus téméraires, pour ceux qui n’ont pas le temps et ceux qui en ont davantage.

Des conseils pour la comprendre

Vous croyez être un homme romantique ? Oui, mais lequel ? pour le savoir, faites le test.

Maîtrisez-vous vraiment les principes de base du Prince charmant 2.0 ?

Savez-vous vous sortir d’une dispute de façon romantique ?

Et pour les plus réfractaires, consultez la liste des mauvaises raisons pour ne rien faire !

L’organisation d’un week-end romantique

Pour prouver à votre moitié que vous pouvez être romantique quand vous voulez, vous avez prévu un week-end en amoureux. Félicitations, c’est une très bonne idée !

Mais attention, il y a un piège: la facilité serait de croire qu’il suffit de choisir dans un guide, de casquer et le tour est joué. Eh bien pas du tout. D’abord il faut s’assurer que l’endroit va être à la hauteur de vos (et de ses) attentes : mieux vaut se renseigner avant de réserver, en consultant des forums de voyageurs, des avis.. ou encore en passant par nos services.

Il faut penser le week-end globalement : comment allez-vous vous y rendre ? Il ne faut pas que le voyage soit trop long, car sinon le week-end « Relais & Châteaux » va surtout être un week-end « Gare & Train corail » ou « Embouteillages & Stations-service ».

Je dirais même que la façon pour s’y rendre doit faire partie du rêve… Bon, difficile de louer la limousine, encore moins le carrosse, on est d’accord. Mais si vous prenez le train, assurez-vous qu’il n’y aura pas plus d’une heure et demi de voyage pour un week-end de deux jours, ou de trois heures pour un week-end un peu plus long (ou alors prenez le train de nuit) et prévoyez un petit panier «champagne et petits-fours» que vous sortirez au dernier moment, sous l’œil amusé et envieux de vos voisins de wagon. Surtout, demandez si c’est possible qu’on vienne vous chercher à la gare, de nombreux hôtels proposent ce service. Sinon, renseignez-vous à l’avance sur les taxis et commandez-en un – ou mieux encore, un Uber (sans le lui dire, à l’arrivée à la gare faites comme si vous n’aviez rien prévu et hop, au dernier moment, poussez-la vers ce carrosse 2.0).

Pour l’avion c’est un peu la même chose, l’avantage c’est que prendre l’avion déjà ça fait un peu rêver et qu’avec un peu de chance vous n’aurez pas besoin d’apporter le champagne (sauf si c’est un low cost). Mais pensez bien au transfert là aussi. Rien de pire que de faire la queue pendant une heure pour avoir un taxi et arriver fatigués et énervés dans votre suite nuptiale.

CPC (C’est Prince charmant) si : vous lui bandez les yeux soit pendant tout le trajet (mais ça risque de faire long) soit au moins pour l’emmener à la gare ou à l’aéroport, et à la sortie du train, pour éviter que ses beaux yeux ne voient la zone industrielle par laquelle vous ne manquerez pas de passer pour rejoindre votre palace.

CEPPC (C’est encore plus Prince charmant) si : vous l’enlevez. Mais si, c’est possible : il suffit de prévenir son bureau derrière son dos (ou de lui faire poser des RTT sous le prétexte d’aller voir la famille), de lui envoyer une lettre avec des instructions ou encore de la prévenir qu’un taxi l’attend en bas de chez elle (ou de chez vous). Là, le bandeau devient quasiment indispensable.

Lire la suite : Pendant le week-end romantique

© Osez le romantisme !

Rendez-vous mystère

Dans ce message, deux énigmes, correspondant à deux lieux proches l’un de l’autre sont à résoudre. Quand vous avez trouvé, envoyez-nous vos réponses à osezleromantisme@gmail.com, les gagnants recevront un petit cadeau ! (n’écrivez pas la réponse dans les commentaires, laissez chercher les autres !).

Belle Amie,
Je te propose de faire un pèlerinage, mais sans aller jusqu’en Espagne, de nous retrouver au pied d’une tour d’un style gothique aussi flamboyant que ta chevelure dans l’or du soleil.
Nous y retrouverons le lion, le taureau, l’aigle et l’homme, qui nous indiqueront le chemin jusqu’aux deli-ces tout proches…
Là, confortablement installés dans un fauteuil club parmi les Flaubert et les Georges Duhamel, nous siroterons un thé blanc du Paradis, et tu craqueras sans doute… pour ce fameux gâteau originaire de Grèce (contrairement aux apparences) et qui servit longtemps d’offrande aux dieux.
Je compte sur le charme de cet endroit à la fois cosy et rétro pour te faire alors craquer pour celui qui, depuis longtemps, est ton admirateur secret….
A bientôt !

On Parle De Nous | Osez le romantisme

On ne résiste pas à l’envie de partager cette heure de gloire (merci encore à Marlène Duretz de nous avoir si bien compris !)

Petit clin d’oeil :

Blog Just for two, 27 avril 2012 « Faites comme nous, osez le romantisme »

Blog Paris Zig Zag, 6 février 2012 « Rencontre avec les experts du romantisme »

Blog Le Salon des Lettres, 9 juillet 2012 “Où est passé le romantisme ?”