Le ciné du dimanche soir

Mais l’heure a passé et nous voilà déjà en fin d’après-midi. Un week-end germano-pratin ne peut se concevoir sans sacrifier à deux traditions : celle de la librairie et celle du cinéma d’art et d’essai. De retour sur le boulevard Saint-Germain, nous passons donc quelques temps à L’écume des pages (ouverte un dimanche d’août !), avant d’assister à une séance à l’Arlequin.

Ce cinéma, repris par Jacques Tati dans les années 1960, emblème culturel de la rive gauche, accueille le célèbre Ciné-Club de Claude Jean-Philippe les dimanche matin.  Un sympathique bar permet d’y attendre sa séance.

C’est avec délices, et quasiment seuls sans la salle, que nous y voyons le chef d’œuvre de Jacques Demy, Lola, en version restaurée. Fantaisie et émotion caractérisent ce film dans lequel Anouk Aimée, chanteuse de cabaret à Nantes (avec son petit côté Marilyn en brune), est inoubliable.

Il ne nous reste plus qu’à échanger nos impressions sur le film à la terrasse des Deux-Magots, face à l’église de Saint-Germain des prés, pour pouvoir nous prendre pour les Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir d’aujourd’hui.Librairie L’écume des pages, 174, Bd St Germain 75006 Paris. Ouverte du Lundi au Samedi de 10h à Minuit, le Dimanche de 11h à 22h.

Cinéma L’Arlequin, 76 rue de Rennes 75006 Paris

Café restaurant Les deux magots, 6 place Saint-Germain-des-Prés, Paris.Tel : 01.45 48.55.25.

Revenir au début de notre week-end romantique à Paris

Autres articles à lire :

About the Author